nettoyer


nettoyer

nettoyer [ netwaje ] v. tr. <conjug. : 8>
• 1175; de net
1Rendre net, propre, en débarrassant de tout ce qui ternit ou salit. Nettoyer des vêtements. dégraisser, 2. détacher, laver, savonner. Nettoyer la maison (cf. Faire le ménage). balayer, brosser, cirer, épousseter, essuyer, frotter (cf. Donner un coup de chiffon, d'éponge, d'aspirateur, etc.). Nettoyer l'argenterie ( fourbir) , les cuivres. astiquer. Nettoyer les casseroles ( récurer) , une baignoire. Nettoyer un bateau. briquer. Nettoyer à l'eau ( laver) , à sec. Nettoyer une plaie. déterger. Nettoyer un chien ( toiletter) , un cheval ( bouchonner, étriller) . Nettoyer un puits, un fossé, un canal, un bassin. curer, draguer. Nettoyer les écuries d'Augias. Nettoyer des allées, un jardin, ôter les mauvaises herbes ( désherber) , les feuilles mortes, etc.
2(XIIIe nettoyer qqch. de...) Rendre net (un contenant, un lieu), en débarrassant de ce qui remplit, encombre, gêne. vider. « L'écuelle était mieux que vidée, elle était nettoyée » (Hugo).
Fam. Vider de son argent. Il a nettoyé son compte en banque. Se faire nettoyer à la Bourse, au jeu. lessiver.
3Spécialt ( nettoyer une tranchée 1671) Débarrasser (un lieu, une position) de gens dangereux, d'ennemis, en les mettant hors d'état de nuire. « Je vais nettoyer un bout de rue avec la mitrailleuse » (Malraux).
(1844) Fam. Éliminer, liquider, tuer. « les bourgeois seraient nettoyés avant trois mois » (Zola).
⊗ CONTR. Salir, souiller, ternir; remplir.

nettoyer verbe transitif (ancien français neier, nettoyer, du latin populaire nitidiare, avec l'influence de net) Rendre net, propre en débarrassant de ce qui tache, salit, ternit : Nettoyer un enfant. Donner un vêtement à nettoyer. Nettoyer les rues. Rendre le ciel clair, en faire disparaître les nuages : Cette pluie va nettoyer le ciel. Débarrasser un lieu d'éléments indésirables, dangereux : La police voulait nettoyer la ville. Éliminer, évacuer les toxines d'un organe : Nettoyer les intestins. Familier. Faire disparaître quelque chose en le dépensant, en le consommant ou en le volant : En deux mois il avait nettoyé son héritage. Familier. Vider un lieu de son contenu : Les voleurs ont nettoyé l'appartement. Familier. Faire perdre à quelqu'un tous ses biens ; ruiner : Se faire nettoyer au jeu. Populaire. Tuer quelqu'un, un groupe ; éliminer ; liquider. ● nettoyer (difficultés) verbe transitif (ancien français neier, nettoyer, du latin populaire nitidiare, avec l'influence de net) Conjugaison Attention, le y devient i devant e muet : il nettoie mais il nettoyait. - Bien noter le i après le y aux première et deuxième personnes du pluriel, à l'indicatif imparfait et au subjonctif présent : (que) nous nettoyions, (que) vous nettoyiez. ● nettoyer (expressions) verbe transitif (ancien français neier, nettoyer, du latin populaire nitidiare, avec l'influence de net) Nettoyer son plat, son assiette, manger son contenu jusqu'à la dernière miette. ● nettoyer (synonymes) verbe transitif (ancien français neier, nettoyer, du latin populaire nitidiare, avec l'influence de net) Rendre net, propre en débarrassant de ce qui tache, salit...
Synonymes :
- décaper
- décrasser
- décrotter
- dégraisser
- détacher
- récurer
Contraires :
Rendre le ciel clair, en faire disparaître les nuages
Synonymes :
- débarrasser
- déblayer
Familier. Faire disparaître quelque chose en le dépensant, en le consommant ou...
Synonymes :
- croquer (familier)
- liquider (familier)
Familier. Faire perdre à quelqu'un tous ses biens ; ruiner
Synonymes :
- dépouiller
- lessiver (familier)
- plumer (familier)

nettoyer
v. tr. Rendre propre, net. Nettoyer un vêtement, une maison.
|| v. Pron. (Passif) Cette veste se nettoie facilement.
(Réfl.) Se laver.

⇒NETTOYER, verbe trans.
I. —[Le compl. d'obj. dir. désigne un subst. concr.]
A. —Rendre net, propre en débarrassant de tout ce qui salit, souille, ternit. Il avait essayé de nettoyer les vitres des cadres, car des traces de doigts marquaient les glaces (HUYSMANS, Là-bas, t.1, 1891, p.237). Avec un tampon imbibé d'éther, il nettoya la place de la piqûre, et, d'un mouvement preste, piqua profondément l'aiguille dans le muscle (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p.355).
SYNT. Nettoyer l'argenterie, un fusil, les murs d'une pièce, le plancher, la table, des vêtements; nettoyer qqc. à la hâte, à coups de torchon, à grande eau; nettoyer à l'eau, à sec.
Emploi factitif. Le pauvre chemisier employa tout l'argent qui lui restait à faire poser du papier art-nouveau (...) à y faire placer des meubles art-nouveau, à faire nettoyer le tapis art-nouveau (taché par ses larmes) (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p.15).
Emploi pronom. passif. [La table] avait les pieds de chêne joints en croix, le dessus de hêtre. Ce bois se nettoie plus facilement (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p.160).
P. métaph. Depuis deux jours, il se sentait délivré d'elle, de ses sortilèges. Pas seulement délivré: nettoyé... oui, il lui semblait être lavé d'une sorte de souillure (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p.534).
En partic. [Le compl. d'obj. dir. désigne le corps, une partie du corps] Laver, rendre propre. Une porte s'ouvrit, et son fils entra, nettoyé, peigné, souriant (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, M. Parent, 1886, p.589). La mère chinoise offre le petit enfant au chien de la maison qui lui nettoie le derrière avec soin (CLAUDEL, Connaiss. Est, 1907, p.118).
Emploi pronom. réfl. Comment se nettoyer et se parer, quand on n'a ni salle de bains, ni cabinet de toilette (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.293):
1. Il enseigne qu'il faut, le matin, se laver à l'eau fraîche les yeux et les mains, marcher un peu et se détendre les membres, peigner ses cheveux et se nettoyer les dents...
FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p.190.
P. anal., fam. Débarrasser (un organe) de ses impuretés, de ce qui l'encombre. Je n'examinerai pas ici si le thé relâche ou nettoie l'estomac (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.128). Les muscles souffrants ressemblent à des éponges chargées de poussière; on nettoie les muscles comme les éponges, en les gonflant de liquide et en les pressant plus d'une fois (ALAIN, Propos, 1922, p.359).
B.P. ext.
1. Rendre net en débarrassant de tout ce qui gêne, encombre. Celui-ci, tout en nettoyant sa pipe sur le marbre de la cheminée qu'il salissait, assista d'un air tranquille et satisfait à la décomposition prévue de Camille (DRIEU LA ROCH., Rêv. bourg., 1937, p.150).
Nettoyer un lieu de qqc. Les brancardiers ont profité de la destruction des mitrailleuses ennemies installées sur le fort pour sortir des cadavres dans le fossé sud, pour nettoyer l'infirmerie de tous ses immondices (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p.244). Jacquot nettoya sa place de toutes les brindilles qui eussent pu gêner le confort de son assiette et s'installa (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p.49).
Nettoyer qqc. (un contenant) de qqc. (un contenu ou une partie du contenu). Il s'agissait de nettoyer la fontaine de sa vase. Ils décidèrent de remettre à plus tard le lavoir, mais de nettoyer la source (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p.132).
a) En partic.
Nettoyer un plat, une assiette. Manger tout le contenu d'un plat, d'une assiette. Synon. faire les plats nets. Poil de Carotte, qui n'a plus de timbale, ne se préoccupe que de ne pas nettoyer son assiette, trop tôt, par gourmandise, ou trop tard, par lambinerie (RENARD, Poil carotte, 1894, p.97). Ah! te voilà, toi? Tu as rattrapé le temps perdu? L'assiette est nettoyée?... (HERMANT, M. de Courpière, 1907, I, 5, p.5).
♦[Le compl. d'obj. dir. désigne un animal domestique] Débarrasser les souillures, les saletés laissées par les animaux. Olivier était à nettoyer les porcs: on voyait les fourchées de fumier qu'il jetait et qui restaient là à fumer par terre (GIONO, Gd troupeau, 1931, p.62).
♦[Le compl. d'obj. dir. désigne un poisson] Écailler, parer un poisson. Le poisson nettoyé et vidé, on le coucha sur un lit de fenouil et de thym odorant que Marthe avait cueilli au jardin (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p.182).
♦[Le compl. d'obj. dir. désigne un légume] Laver, éplucher un légume. Elle avait arraché les derniers poireaux du jardin, cueilli de l'oseille, et elle nettoyait précisément les légumes (ZOLA, Germinal, 1885, p.1222).
♦[Le compl. d'obj. dir. désigne un manuscrit] Mettre au propre. M. Delteil (...) ne crut mieux faire que de donner à nettoyer ses manuscrits à l'imprimerie. Au moins, il avait une copie à peu près nette de ses travaux (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1855, p.177).
b) Spécialement
AGRIC., SYLVIC. Débarrasser une terre de toute la végétation indésirable. Voici la septième année que j'emploie à nettoyer ce sol agreste, à renverser et brûler les arbres et les buissons dont il étoit encombré (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.154). D'autres jours, ils avaient l'idée de nettoyer le jardin, au bout d'un quart d'heure une fatigue les prenait (FLAUB., Bouvard, t.2, 1880, p.53). Femmes et enfants sont enrôlés pour nettoyer les champs et pour aider à la récolte, tandis que les plus petits jouent le rôle d'épouvantails (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par G. Métraux, 1936, p.45).
Au part. passé adj. Je vous cède une terre toute molle et nettoyée, une belle terre sans aucun venin, pure comme une pucelle, vous n'y trouveriez pas une racine, pas une pierre aussi grosse que le poing (CLAUDEL, Pain dur, 1918, II, 3, p.450).
Nettoyer les grains. Retirer tous les corps étrangers qui s'y sont mêlés. Le procédé primitivement employé pour nettoyer les grains fut le triage à la main; mais dès l'antiquité ce procédé long et peu fidèle fut remplacé par le lançage à la pelle et par l'emploi du van et du crible (PRIVAT-FOC. 1870).
Nettoyer qqc. de qqc. Quarante-cinq ouvrières, une douzaine d'hommes y travaillaient à broyer le lin et à le nettoyer de ses paillettes avant de l'envoyer aux filatures (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p.207).
[En parlant d'un arbre, d'une plante] Enlever les branches, brindilles, feuilles mortes, les fleurs fanées. Passer des heures à nettoyer avec un sécateur de vieux lierres de leurs brindilles mortes (GONCOURT, Journal, 1870, p.696).
[Sans compl. d'obj. second.] Il nettoyait un rosier grimpant, car il tenait son sécateur à la main, et l'échelle était encore contre le mur (ZOLA, Terre, 1887, p.184).
TECHN. MILIT. Éliminer (d'une position, d'un terrain conquis) les ennemis (qui s'y trouvent). Nettoyer une tranchée à la grenade. Les troupes du 9e corps se portent à l'attaque à gauche de la 42e division, progression lente et difficile à travers des boqueteaux qu'il faut nettoyer à la baïonnette et par-dessus les nombreux cadavres ou blessés de la garde prussienne (FOCH, Mém., t.1, 1929, p.131). Laissez les portes, elles sont gardées. Je vais nettoyer un bout de rue avec la mitrailleuse (MALRAUX, Espoir, 1937, p.642).
♦[Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Anéantir, supprimer, tuer. Synon. liquider. Il a été nettoyé par un obus. L'infanterie, quand elle marchera, croira ne trouver que des déchets de matériel et une garnison nettoyée ou tellement réduite et bouleversée qu'elle sera incapable d'une défense (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p.84). Vous savez la nouvelle? L'aviation a enfin pu donner. —Oui, mille avions! —Ils sont nettoyés. —C'est la fin (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.12).
Fam. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Anéantir, épuiser, laisser sans réaction, tuer. Le pauvre diable n'a pas eu de chance. On l'avait mis dans la salle des fiévreux, et il y a gagné la fièvre typhoïde. Ça l'a nettoyé en trois jours (COURTELINE, Train 8 h 47, Mal de gorge, 1886, III, p.164):
2. ... il était devenu en fer, tant il s'était frotté aux outils. D'ailleurs, elle avait raison: un monsieur qui n'aurait jamais forgé un rivet ni un boulon, et qui aurait voulu faire joujou avec son marteau de cinq livres, se serait collé une fameuse courbature au bout de deux heures. Ça n'avait l'air de rien, mais ça vous nettoyait souvent des gaillards solides en quelques années.
ZOLA, Assommoir, 1877, p.530.
P. anal. Débarrasser un lieu des gens dangereux ou indésirables qui s'y trouvent. La police a nettoyé le quartier. Il passa et repassa plusieurs fois devant l'évêque avec un air de bravade, et finit par dire tout haut qu'il faudrait que la ville de Tours fût nettoyée d'auvergnats (THIERRY, Récits mérov., t.2, 1840, p.226):
3. ... on a ouvert des dépôts et des ateliers de travail, où l'indigence laborieuse trouve une existence assurée au prix d'un travail honnête (...). Grâce à ces mesures, qu'une police infatigable seconde avec tant de persévérance, les rues de Paris sont nettoyées de cette foule de vagabonds qui, sur les traces de Gusman d'Alfarache, spéculaient joyeusement sur la pitié publique.
JOUY, Hermite, t.1, 1811, p.40.
2. Rendre les contours de quelque chose nets et distincts. Avec la vidure, petite scie à main à dents très fines, on rend le pied de la dent carré et on nettoie les bavures qui existent dans l'intervalle (ROUSSET, Trav. pts matér., 1928, p.120). Il roule un morceau de mie de pain, puis nettoie négligemment le pourtour de deux ou trois lettres. Il ricane: —J'ose pas appuyer. J'ai peur de passer à travers (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.140).
3. Fam. Priver quelqu'un de ses moyens et en partic., de son argent, de ses biens, le ruiner. Synon. liquider. Être nettoyé au jeu. Je parie que tu as fait des bêtises, que tu t'es fait nettoyer aux cartes, n'est-ce pas? (COURTELINE, Femmes d'amis, Fils, 1885, p.130). Vous êtes sans le sou, nettoyé par la roulette; un yacht, une femme et, peut-être, un gosse sur les bras, il s'agit de s'en tirer (A. DAUDET, Pte paroisse, 1895, p.138).
II. Au fig. [Le compl. d'obj. dir. désigne un subst. abstr.] Supprimer, éliminer, faire disparaître. Nous touchons au dernier degré de pourriture. Il faut nettoyer ce mal. Comment? En mettant au-dessus de ces partis en dissolution l'intérêt national (BARRÈS, Cahiers, t.10, 1914, p.304).
Nettoyer qqc. de qqc. Épurer, débarrasser. Il fallait nettoyer la science de beaucoup de préjugés (SAY, Écon. pol., 1832, p.38):
4. ... des soldats qui promènent leurs habits grattés et leur peau frottée, l'unique bijou de leur plaque d'identité gravée scintillant au soleil sur leur capote, (...) se hasardent, avec soin, dans le beau décor nettoyé de tout cauchemar.
BARBUSSE, Feu, 1916, p.323.
Emploi pronom. réfl. Je l'aime pour avoir choisi si exquisement ce qu'il y avait de mieux en lui, pour s'être nettoyé si soigneusement de toute naïveté (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1905, p.96). C'est peut-être, de ma première éducation puritaine, ce dont j'ai le plus de mal à me nettoyer (GIDE, Faux-monn., 1925, p.1031).
REM. 1. Nettoyable, adj. Qui peut être nettoyé. (Ds LITTRÉ). 2. Nettoyant, -ante, adj. et subst. masc. (Produit) qui nettoie. Brosse nettoyante. Le savonnage, ou traitement nettoyant complétant le lessivage, qui est fait en frottant, battant ou brossant le linge lessivé dans un bain tiède d'eau de savon: les dernières traces de crasse sont détachées (Lar. mén. 1926, p.191).
Prononc. et Orth.:[netwaje], (il) nettoie [netwa]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. v. aboyer. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. «purifier (moralementnattïer son cuer en la confessïon (Sermons de St Bernard, 18,40 ds T.-L.); 2. a) XIIIe s. [ms.] netoiier [aucune rien] «rendre [quelque chose] propre, net, pur» (CHRÉTIEN DE TROYES, Erec, éd. W. Foerster, 5134, var.: Si li a ses plaies bendees, Et netoiees et lavees); ca 1215 soi netiier (RAOUL DE HOUDENC, Eles, 569 ds T.-L.); b) 1262 naitoier [le puis] (JEAN LE MARCHANT, Miracles de N.-D. de Chartres, éd. P.Kuntsmann, XIII, p.128, 37); 3. «débarrasser, délivrer, libérer de ce qui gêne, qui nuit» a) ca 1210 netoiier [aucun] de [aucune rien] «délivrer [quelqu'un] de [un mal qui l'accable]» (ROBERT DE CLARY, Constantinople, LXXXIII, éd. Ph. Lauer, p.83: qui creanche i aroit si seroit netiés de se maladie); b) ca 1274 «délivrer, libérer de ce qui opprime» (ADENET LE ROI, Berte, éd. A. Henry, 1482); c) 1282 «éliminer, supprimer (ce qui nuit)» nethoyer herbe (doc. ds GDF. Compl.); d) ca 1468 «débarrasser [un écrit] de ce qui l'encombre ou est superflu» (Ch. SOILLOT, Debat de felicité, ms. Bruxelles, fol. 1 v°, ibid.); 4. ca 1260 «libérer un lieu de ses occupants» (Récits d'un ménestrel de Reims, éd. N. de Wailly, § 56, p.30: la citeiz fust netoïe des cors des Sarrazins); 1272 (Établissements de St Louis, éd. P.Viollet, XXXVIII, t.2, p.54: netoïer sa juridiction [du prevost] des mauvais homes et des mauvaises fames); 1671 milit. nettoyer les tranchées (POMEY); 5. «vider, dépouiller en emportant» a) 1538 «dépouiller quelqu'un de son argent» (EST., s.v. emungo); b) 1611 nettoyer au balai «emporter tout ce qui se trouve dans une maison» (COTGR.); 1694 (Ac.: Les sergents ont tout emporté, ils ont tout nettoyé dans cette maison); c) 1678 «dilapider» nettoyer un monceau de pistoles (LA FONTAINE, Fables, VIII, 7); 6. 1844 pop. «éliminer en tuant» (Dict. complet [anonyme] d'apr. ESN.). Réfection, d'apr. l'adj. net, du verbe a. fr. noiier «débarrasser, délivrer» (1re moitié XIIe s. Psautier d'Oxford, éd. F. Michel, XVIII, 13; 1155 WACE, Brut, éd. I. Arnold, 1169; demeuré dans le vosgien noyé «racler des légumes», cf. FEW t.7, p.144a), issu, de même que le cat. nedejar, d'un lat. vulg. nitidiare, dér. de nitidus, v. net. Les sens développés par nettoyer sont dér. de l'adj. net. Fréq. abs. littér.: 972. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 602, b) 1381; XXe s.: a) 1929, b) 1718. Bbg. GOHIN 1903, p.368. —PAULI 1921, p.53. —SAIN. Arg. 1972 [1907] p.62, 125.

nettoyer [netwaje] v. tr. [CONJUG. broyer.]
ÉTYM. 1175; de net.
1 Rendre net, propre, en débarrassant de ce qui ternit ou salit. || Nettoyer des vêtements. Dégraisser, détacher. || Nettoyer à l'eau ( Laver), à sec. || Nettoyer ses souliers. Brosser, cirer, décrotter. || Nettoyer la maison en faisant le ménage. || Nettoyer une maison insalubre. Assainir. || Nettoyer les parquets, le plancher, le sol. Balayer, frotter, lessiver. || Nettoyer un tapis. Battre, housser. || Nettoyer les meubles. Décaper, épousseter, essuyer, torchonner (→ Frotter, cit. 2; ménage, cit. 4). || Nettoyer des vitres, des verres (→ Jumelle, cit.; linge, cit. 7). || Nettoyer l'argenterie ( Blanchir, fourbir), les cuivres. Astiquer.Nettoyer les casseroles, les verres. || Nettoyer la vaisselle : faire la vaisselle. Récurer. || Nettoyer des bouteilles. Goupillonner, rincer. || Nettoyer une arme. Dérouiller, écouvillonner. || Nettoyer et restaurer un tableau. || Donner une montre à nettoyer (→ Horloger, cit. 1). || Nettoyer des laines. Arçonner, désuinter, ébrouer. || Nettoyer les légumes (cit. 3). Éplucher. || Nettoyer du grain. Cribler, émonder, monder, trier, vanner.
Nettoyer une allée. Racler, ratisser. || Nettoyer un puits, un fossé, un canal, un bassin… Curer, désengorger, draguer, écurer. || Nettoyer un bateau. Briquer, caréner; fauberter.
1 Les plumes tortillées servaient à nettoyer la cheminée de nos pipes. Contrairement aux lois du crédit, le papier était chez nous encore plus rare que l'argent.
Balzac, Z. Marcas, Pl., t. VII, p. 738.
2 Sans doute une violente émotion venait de le saisir, au moment où il nettoyait un rosier grimpant, car il tenait son sécateur à la main, et l'échelle était encore contre le mur.
Zola, la Terre, II, VII.
3 (…) le vieux vagabond qui nettoie ses chaussures en les plaçant sous le robinet de la fontaine publique (…)
G. Duhamel, Salavin, III, XXX.
Spécialt. (Agric.). || Nettoyer le sol (→ 2. Fumer, cit. 1; hersage, cit.; jachère, cit. 2). Nettoiement, nettoyage. — ☑ Allus. mythologique. Nettoyer les écuries d'Augias.
Nettoyer un enfant. Laver. || Viens, que je te nettoie les oreilles ( Curer), la figure ( Débarbouiller). || Se nettoyer la figure, les mains… Débarbouiller, décrasser, éponger, frictionner, laver, peigner, savonner, torcher…; toilette (faire sa). || Nettoyer une plaie. Absterger, déterger, mondifier.Nettoyer un chien, un cheval. Bouchonner, étriller, toiletter.
4 Charles fut surpris par la blancheur de ses ongles. Ils étaient brillants, fins du bout, plus nettoyés que les ivoires de Dieppe (…)
Flaubert, Mme Bovary, I, II.
5 Il y avait assez longtemps qu'ils se penchaient sur lui, qu'ils le nettoyaient, le récuraient, le bouchonnaient de leurs mains justes et qu'il restait immobile, avec toutes ces mains sur le corps (…)
Sartre, le Sursis, p. 30.
(Sujet n. de chose; compl. n. d'un organe). || Nettoyer l'estomac, les intestins. Purger (→ Balayer, cit. 17; évacuer, cit. 1). || Eau minérale qui nettoie les reins, le foie.
Fig., par métaphore. Laver (cit. 21), purifier.
6 Ce jour tranquille de flottement (sur le yacht) avait nettoyé mon esprit comme un coup d'éponge sur une vitre ternie (…)
Maupassant, la Vie errante, La nuit.
7 Il faut nettoyer son style, le vanner, le cribler, le passer au tamis, lui ôter la paille, le clarifier, le pétrir, le durcir, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de copeaux au bois, jusqu'à ce que la fonte soit sans bavure, et qu'on ait rejeté toutes les scories du métal.
Antoine Albalat, l'Art d'écrire…, p. 91.
2 (XIIIe, nettoyer qqch. de…). Rendre net (un contenant, un lieu), en débarrassant de ce qui remplit, encombre, gêne… Vider. || Nettoyer les assiettes, les plats, en mangeant tout ce qu'ils contiennent. — ☑ Loc. (Vx). Nettoyer les brocs (Littré) : bien boire.Fig. || Les pluies ont nettoyé le ciel, en en chassant les nuages (→ Grand, cit. 28). — ☑ Jeux. Nettoyer le tapis, en gagnant tout l'argent.
8 Cependant le garçon avait fini de souper. L'écuelle était mieux que vidée, elle était nettoyée.
Hugo, l'Homme qui rit, I, III, V.
Pronominal :
9 Peu à peu, comme si chacun songeait à regagner le port, la mer se nettoyait de navires.
Hugo, les Travailleurs de la mer, I, VI, III.
3 Fam. Vider en démolissant (→ ci-dessous, cit. 11, Zola) et souvent en cambriolant. || Des cambrioleurs ont nettoyé la villa dans la nuit. || « Nettoyer proprement la crèche » (cit. 3, Carco).(Compl. n. de personne). Priver (qqn) de son argent, de son bien. Ruiner; dépouiller. || Cette série de procès l'a complètement nettoyé. || Se faire nettoyer à la Bourse, au jeu. Lessiver.
(Le compl. désignant le bien qui disparaît). Faire disparaître (plus ou moins honnêtement), dilapider. || Il n'y a pas six mois qu'il a touché son héritage, et son compte en banque est déjà nettoyé. Liquider.
10 Échevins, prévôt des marchands,
Tout fait sa main : le plus habile
Donne aux autres l'exemple; et c'est un passe-temps
De leur voir nettoyer un monceau de pistoles.
La Fontaine, Fables, VIII, 7.
11 (…) une bataille s'engagea en bas, dans le bastringue (…) Boche et Mes-Bottes, qui avaient embrassé une dame, ne voulaient pas la rendre à deux militaires auxquels elle appartenait, et menaçaient de nettoyer tout le tremblement (…)
Zola, l'Assommoir, t. I, III, p. 116.
4 (Nettoyer une tranchée, 1671). Débarrasser (un lieu, une position…) de gens dangereux, d'ennemis en les exterminant, en les mettant hors d'état de nuire. || Nettoyer un pays des brigands (cit. 1) qui l'infestaient. || Nettoyer la mer des corsaires. || Nettoyer la place d'ennemis.Par ext. || Nettoyer la route (→ Cuir, cit. 2). || La police ferait bien de nettoyer le quartier.
12 Et toi, Neptune, et toi, si jadis mon courage
D'infâmes assassins nettoya ton rivage (…)
Racine, Phèdre, IV, 2.
13 (…) ce maréchal fait des miracles : il nettoie tous les deux ou trois jours la tranchée avec une propreté extraordinaire (…)
Mme de Sévigné, 442, 9 sept. 1675.
14 (Les Suédois) poursuivent les Turcs de chambre en chambre, tuent ou blessent ceux qui ne fuient point, et en un quart d'heure nettoient la maison d'ennemis.
Voltaire, Charles XII, VI.
15 (…) Kléber les poursuivait, l'épée dans les reins, en nettoyait toute la Basse Égypte, rentrait dans les villes (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, « Le consulat », I.
16 Je vais nettoyer un bout de rue avec la mitrailleuse.
Malraux, l'Espoir, I, II, II, VIII.
5 (1844). Fam. (Compl. n. de personne). Éliminer en supprimant, en tuant. Liquider.
17 (Canon) parlait de couper le cou aux riches (…) Tout de suite, Jésus-Christ et Canon s'étaient entendus. — Ah ! nom de Dieu ! cria le premier, ce que j'ai eu tort, en 48, de ne pas les saigner tous (…) Canon s'en alla (…) revint, repartit (…) Et, dès lors, de temps à autre, il tomba au Château (…) jurant à chaque apparition que les bourgeois seraient nettoyés avant trois mois.
Zola, la Terre, IV, III.
——————
se nettoyer v. pron.
(Passif). || Objet en métal (cit. 4) qui se nettoie facilement.
(Réfl.). || Va te nettoyer. Laver (se).Se nettoyer de… : se vider de… (→ ci-dessus, cit. 9).
——————
nettoyé, ée p. p. adj.
|| Vaisselle (bien) nettoyée. || Mains nettoyées.(Au sens 2; → ci-dessus, cit. 8).
CONTR. Salir, barbouiller, contaminer, souiller, ternir. — Remplir.
DÉR. Nettoiement, nettoyable, nettoyage, nettoyant, nettoyeur, nettoyure.
COMP. Autonettoyant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • nettoyer — Nettoyer. v. act. Rendre net. Nettoyer un habit. nettoyer des souliers. nettoyer des bottes. se nettoyer les dents. nettoyer une maison. nettoyer les ruës. nettoyer les fossez d un chasteau. nettoyer un port. nettoyer le canon. nettoyer une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • nettoyer — Nettoyer, Semble qu il vienne de Nitidus, Abstergere, Februare, Eluere, Emaculare, Mundare, Emundare, Munditias facere, Nitidare, Purgare, Depurgare, Expurgare, Tergere, Verrere, Euerrere. Nettoyer et purger diligemment, Repurgare. Nettoyer une… …   Thresor de la langue françoyse

  • nettoyer — (nè to ié ; plusieurs disent nè toi ié ; au XVIIe siècle, quelques uns prononçaient netteyer, CHIFFLET, Gramm. p. 220 ; Richelet, de son côté, dit que le grand usage est pour nettéier, et que nettoyer ne se dit guère que par les poëtes. L y grec… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • NETTOYER — v. a. (Il se conjugue comme Envoyer. ) Rendre net. Nettoyer un habit, des souliers, des bottes. Se nettoyer les dents. Nettoyer des assiettes, des verres. Nettoyer une maison. Nettoyer les rues. Nettoyer les fossés d un château. Nettoyer un port …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • NETTOYER — v. tr. Rendre net, propre. Nettoyer un habit, des souliers, des bottes. Nettoyer une maison du haut en bas. Nettoyer les rues. Nettoyer les fossés d’un château. Nettoyer un port. Nettoyer un canon, un fusil, une montre. Fam., Nettoyer un plat, Le …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • nettoyer — vt. , déterger ; débarrasser : nètèyî (Albanais.001c, Annecy.003b, Boussy, Compôte Bauges, Gets, Saxel.002, Thônes.004), nètyî (001b,003a, Morzine, PPA.) / é (Arvillard.228), nètch(y)î (001a, Marcellaz Alb.), C. é nètye <il nettoie> / u… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • nettoyer — ● vt. ►DISQUE Dans l expression Nettoyer un disque , en effacer tous les fichiers inutiles, et ranger ceux qui restent dans les bons répertoires. Ceci est une *IMAGE* (inutile d essayer d imaginer un petit balai ou un micro aspirateur. Je le… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • nettoyer — v.t. Ruiner, dépouiller : je suis nettoyé. / Tuer : Se faire nettoyer …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • nettoyer — Voler ou achever quelqu un …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • Nettoyer les écuries d'Augias — ● Nettoyer les écuries d Augias mettre fin, au prix d un travail difficile de réformes, à une situation corrompue (par allusion à un des douze travaux d Hercule) …   Encyclopédie Universelle